En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site.
Tips Publié le 26/11/2020 Par Fed Légal

Comment avoir un profil LinkedIn au TOP !


En janvier 2020, LinkedIn comptabilisait 660 millions de membres dont 19 millions en France. Le réseau qui accueille 2 nouveaux inscrits par seconde, comptabilise pas moins de 30 millions d’entreprises. 

Autant dire que quand on recherche un nouveau job, c’est THE place to be ! 

Voici donc 4 tips pour avoir un profil LinkedIn au top, gagner en visibilité et en faire votre meilleur allié dans votre recherche d’emploi. 

≠1 Faire une bonne première impression

Eh oui, toujours cette fameuse première impression qui nous suit partout dans la vie perso comme pro. Et elle est d’autant plus nécessaire dans les métiers juridiques et fiscaux où le fond et la forme comptent tout autant. 

La première règle est que – contrairement au CV que l’on peut/doit adapter – vous devez avoir UN seul et unique profil LinkedIn. On peut avoir une version en anglais ou dans l’une des nombreuses langues proposées mais en aucun cas on ne créé un autre profil. 

Le visuel a toute son importance : votre profil doit être harmonieux. Je m’explique. 
Vos prénom et nom doivent être lisibles. On évite les majuscules à tout va mais on ne les oublie pas non plus quand c’est nécessaire. On fait bien entendu (toujours !) attention à l’orthographe. 
Pour un rendu professionnel, il faudra lier vos différentes expériences professionnelles et vos formations aux pages de l’entreprise ou de l’université/école concernée. 
Petit détail qui peut également avoir son importance (notamment pour le référencement), vous pouvez personnaliser votre URL en faisant uniquement apparaître vos prénom et nom.  

Et surtout on n’oublie pas sa photo de profil. Quoiqu’on en pense, les profils avec photo sont 36 fois plus consultés que les autres, c’est donc indispensable sur ce réseau. La photo doit rester pro mais il ne s’agit pas non plus de la photo de votre passeport, vous pouvez afficher votre plus beau sourire 😊 
Si en plus vous avez une image de couverture (en rapport bien sûr avec votre activité), je n’ai plus rien à vous apprendre !

≠2 Parler de vous 

Un profil LinkedIn c’est un peu votre CV en ligne mais pas que. C’est un réseau social et par définition il doit être plus vivant qu’un simple CV. Il ne doit pas s’agir d’un copier-coller de votre CV papier mais plus une présentation de qui vous êtes et de votre activité. 

La première chose à faire est de préciser votre titre. Si vous êtes en poste rien de plus simple, il s’agira de l’intitulé de votre poste suivi du nom de votre entreprise ou de votre cabinet. Si ce n’est pas le cas, il faudra indiquer l’intitulé de votre dernier poste ou celui du type de poste que vous recherchez. 
La seule règle à respecter est de faire simple et pro. Vous appartenez à la communauté des juristes/fiscalistes (vous savez l’élite de la nation 😊), on ne vous pardonnerait pas l’apparition d’une licorne ou d’un arc en ciel dans votre intitulé. Libre à vous de ne pas suivre mes conseils, mais vous êtes prévenus.  

Vient ensuite la catégorie « infos » qui est celle que l’on voit en premier quand on consulte votre profil. Ici vous pouvez parler librement, c’est la magie des réseaux sociaux ! Nul besoin d’entrer dans le détail, il s’agit d’une présentation générale qui doit tout de même être percutante. Ouvrez-vous (tout en restant pro), dites-nous qui vous êtes, parlez de votre parcours, de votre activité, de ce qui vous anime au quotidien... Dès ce petit résumé, pensez au référencement et utilisez les bons mots(-clés). Nous en parlerons plus précisément lors du tips ≠3 mais gardez cela en tête.  
A noter que seules les premières lignes s’affichent, vos premiers mots doivent donc convaincre le recruteur et lui donner envie d’en savoir plus sur vous.

Vous pourrez ensuite en dire plus dans le détail de vos différentes expériences professionnelles. Le nom de l’entreprise, les dates exactes, l’intitulé du poste et les missions doivent figurer. Mettez en avant vos réalisations et encore une fois pensez aux mots-clés pour que votre profil soit bien référencé et remonte bien dans les résultats de recherche des recruteurs. 

La partie formation est somme toute assez classique : doivent figurer l’intitulé de vos diplômes, l’université/école, les dates exactes d’obtention. Vous pourrez également faire apparaître vos certifications (langues, formations complémentaires…). Pour les juristes exerçant dans des secteurs réglementés notamment, certaines certifications peuvent être un vrai plus aux yeux des recruteurs. C’est donc le moment d’en parler. 

Point important (et non des moindres nous le verrons par la suite), pensez à lier vos expériences, vos formations et certifications à la page LinkedIn de l’entreprise ou de l’université/école/centre de formation concerné. Cela contribuera à l’harmonisation de votre profil, lui donnera plus de vie et le rendra visuellement plus professionnel. Le recruteur vous contactera plus facilement s’il voit que vous avez passé du temps à travailler sur votre profil LinkedIn et s’il se dit que vous vous y rendez régulièrement. 

Enfin, parler de vous c’est bien mais pouvoir être contacté facilement, c’est encore mieux ! Je vous conseille donc d’indiquer vos coordonnées (email, numéro de téléphone…). 
Pensez également à indiquer votre localisation, c’est primordial surtout quand on recherche un poste dans une région en particulier. 

≠3 Penser (encore et encore) au référencement

Vous avez surement entendu parler de l’algorithme de LinkedIn. Et même si certains détails le concernant nous échappent, il est indispensable d’être bien référencé. 

Sans être un spécialiste du SEO, il est important de garder en tête qu’un bon référencement passe par l’utilisation de mots-clés. 
Mettez-vous à la place du recruteur : quels mots-clés va-t-il utiliser pour identifier un profil tel que le vôtre ? quels sont ceux qui figurent sur les annonces qui vous correspondent ? quelles sont les compétences qui vont l’intéresser ? 

Tous les mots qui figureront sur votre profil ont leur importance : votre titre, votre résumé, le détail de vos différentes expériences et sans oublier les compétences ! Ce n’est donc pas à prendre à la légère, il faut prendre le temps de faire un profil LinkedIn complet pour qu’il vous soit vraiment utile. 
Par exemple, si vous êtes un(e) avocat(e) M&A mais que sur votre profil seul le mot « avocat » ou « collaborateur » ou « associate » figure sans la moindre évocation de la matière dans laquelle vous intervenez, comment pourrais-je en tant que chasseuse vous identifier et donc vous contacter pour une opportunité ?! Ce n’est pas un exemple pris au hasard, c’est mon quotidien à mon grand dam. 

Vous devez donc identifier quels sont ces mots-clés et les faire apparaître très clairement sur votre profil. Il faudra parfois simplifier votre titre pour que le recruteur vous identifie plus facilement. 

Concernant les compétences, c’est pareil. Faites une liste des compétences requises pour le poste que vous occupez ou souhaitez occuper, il peut aussi s’agir de vos domaines d’expertise. Le must étant que des professionnels de votre réseau les recommandent. Le but n’est pas de faire une liste à la Prévert. Si vous avez 5 compétences sur votre profil et qu’elles sont toutes recommandées par vos collaborateurs, N+1 ou clients, cela vaut mieux que 30 compétences qui ne sont pas recommandées. 
Petite astuce : en tant que recruteur, je vais toujours rechercher l’intitulé de poste et/ou la matière mais aussi quand c’est nécessaire les langues parlées par le/la candidat(e). Si vous êtes un(e) juriste en droit social et que vous parlez couramment anglais, indiquez en compétences à minima « droit social » et « anglais ». 

Enfin, la langue de votre profil LinkedIn a aussi son importance. Quand vous pensez à votre référencement, pensez au fait que le recruteur puisse faire sa recherche en anglais (ou dans une autre langue). Je conseille toutefois de respecter la règle suivante : 1 page = 1 langue. Le but étant toujours d’avoir un profil lisible et cohérent. Il est donc toujours préférable de créer une version en anglais (ou dans une autre langue) de votre profil LinkedIn plutôt que d’avoir un profil qui mêlerait les deux langues. Le recruteur et Google s’y perdraient.

≠4 Développer et entretenir votre réseau

Ce n’est un secret pour personne, pour trouver un nouvel emploi il est toujours bon de pouvoir compter sur son réseau personnel et/ou professionnel.  

Et bien pour LinkedIn, c’est pareil. Vous aurez beau avoir le meilleur profil LinkedIn, si vous n’avez que 5 relations il ne vous sera d’aucune utilité… Pour avoir un profil LinkedIn optimisé, le RESEAU c’est la clé ! 

Dans un premier temps, on ajoute les personnes de son entourage professionnel. Profitez-en pour leur demander de vous recommander : il peut s’agir de recommandations concernant vos compétences ou de recommandations concernant tout simplement votre collaboration (elles sont aussi importantes que les références que vous demandent les recruteurs). Cela donnera encore plus de légitimité à votre expertise et rassurera le recruteur qui ne vous connaît pas encore. 

Surtout ne vous limitez pas aux seules personnes que vous connaissez. Ajoutez et échangez avec des professionnels dont l’activité vous intéresse particulièrement. Vous pouvez notamment les identifier via les pages d’entreprises ou celles des formations/écoles/universités (l’importance des réseaux d’alumni n’est plus à démontrer). Vous savez ces pages que vous avez mis quelques minutes à ajouter sur votre profil, et bien elles aussi constituent un réseau dans lequel vous pouvez (et devez) puiser pour faire la connaissance de nouvelles personnes et élargir votre réseau. 
Contactez également les recruteurs pour leur faire part du fait que vous êtes à l’écoute. 
LinkedIn permet d’échanger de manière plus directe (tout en restant professionnelle) et vous ouvre de nombreuses opportunités alors profitez-en ! 

Mais constituer un réseau ne suffit pas, il faut l’animer et c’est un travail de longue haleine. Remerciez les personnes qui vous ajoutent à leur réseau, félicitez-les pour leur nouveau poste ou leur promotion. Au-delà de ça, faites vivre votre réseau et échangez avec lui régulièrement : en créant du contenu ou en partageant des articles sur des sujets qui vous tiennent à cœur, en réagissant au contenu des membres de votre réseau... Bref donnez votre avis et engagez-vous pour vous démarquer ! 
C’est le but d’un réseau social et cela vous permet de gagner en visibilité et d’être identifié(e) comme un(e) véritable expert(e) auprès de vos confrères/consœurs et des recruteurs. 

LinkedIn permet également d’accéder à des offres d’emploi auxquelles vous n’auriez pas eu accès autrement. Suivre les pages d’entreprises qui vous intéressent peut être un bon moyen de se tenir informé(e) sur l’actualité des entreprises, les opportunités en cours et donc l’état du marché. 

C’est un peu le symbole de votre street crédibilité sur LinkedIn (et donc de votre visibilité vis-à-vis des recruteurs), à vous de jouer maintenant ! 

Majdeline Salhi, consultante senior chez Fed Légal

Newsletter

Retrouvez l'essentiel de l'actualité juridique dans votre boite mail.
Inscrivez-vous à la newsletter Fed Légal pour recevoir ces informations tous les mois


Nos offres d'emploi

Opportunités de carrière
en juridique et fiscal

Consulter nos offres

Confiez-nous un recrutement

Vous recrutez ?
Contactez-nous.

Envoyer un message

Candidature spontanée

Aucune offre ne correspond à vos attentes ?
Vous souhaitez être contacté ?

Confiez-nous votre CV

Rejoignez Fed légal

Cabinet audacieux et innovant
Fed Légal renforce ses équipes.

Envoyer ma candidature

Contactez-nous

Que vous soyez recruteur ou candidat, contactez Fed Légal.

Fed Légal - Paris

17 rue d'Astorg
75008 Paris

Téléphone : 01 40 82 74 61