En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site.
17/05/2018

Fiche métier Data Protection Officer

Fiche métier Data Protection Officer

Le métier de Data Protection Officer (également appelé Délégué à la protection des données, ou Data Privacy Officer) fait partie des nouveaux métiers du numérique amenés à fortement se développer. Son rôle consiste à s'assurer de la bonne utilisation de la data dans les entreprises. Missions, salaire, compétences requises, formation, évolution, Fed Légal fait le point.

Les missions de Data Protection Officer

La principale mission du Data Protection Officer consiste à s’assurer que la structure au sein de laquelle il exerce respecte la législation en vigueur lorsqu’elle traite et utilise des données sensibles, notamment dans le cadre du RGPD (règlement général sur la protection des données personnelles).

Au quotidien, il doit : 

  • Conseiller et informer l’entreprise par rapport au traitement (notamment la protection) et l’utilisation des données sensibles ;
  • S’assurer du respect de la législation et du règlement mis en place en interne ;
  • Alerter la direction et les salariés concernés en cas de manquement ; 
  • Fournir des rapports d’analyse réguliers à la direction ; 
  • Effectuer une veille régulière sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). 

Le Data Protection Officer est généralement rattaché à la direction de l’entreprise. Sa fonction l’amène à interagir régulièrement avec d’autres départements de l’entreprise telles que la direction juridique, informatique, marketing (CRM) ou encore la direction des ressources humaines. 

Quelles sont les compétences requises ?

Le métier de délégué à la protection des données nécessite de solides connaissances sur les plans juridique et informatique (notamment en cybersécurité). 

Dans la mesure où il peut être confronté à différentes formes de résistances face aux changements qu’il préconise au sein de l’entreprise, le Data Protection Officer doit aussi être un excellent communicant. 

La maîtrise de l’anglais semble également être indispensable, notamment dans le cadre de la veille technologique et juridique. 

Comment devenir Data Protection Officer ?

À l’heure actuelle, il n’existe pas de formation de référence menant au métier de Data Protection Officer. Plusieurs formations dédiées à la protection des données sont susceptibles de mener à cette fonction : 

  • Master spécialisé en management et protection des données personnelles (Institut supérieur d’électronique de Paris) ;
  • Master Sécurité de l’information et des systèmes de l’ESIEA ;
  • Diplôme d’université Sciences humaines et sociales mention : data protection officier (DPO), à l’université Paris Nanterre ;
  • Diplôme d'Université Data Protection Officer (DPO) / Correspondant Informatique et Libertés (CIL) à l’université de Franche-Comté ;
  • Diplôme d'université de la protection des données Data Protection Officer (DPO) à l’Université Paris II Panthéon – Assas ;
  • Diplôme d'Université Délégué à la protection des données, à Paris Dauphiné ;
  • Formation administration base de données du CNAM ;
  • Mastère spécialisé Cybersécurité et Cyberdéfense à Télécom Paristech ;
  • Mastère spécialisé Management et protection des données à caractère personnel à l’Isep ;
  • Master informatique, spécialité cryptologie et sécurité informatique, Bordeaux ;
  • Master informatique sécurité des systèmes informatiques Paris-Est Créteil ;
  • Master Cryptis sécurité de l’information et cryptologie à Limoges.

À noter que des profils de juristes spécialistes des NTIC, d’ingénieurs en informatique ou d’ingénieurs en cyber sécurité disposant d’un bagage juridique sont également des candidats potentiels au métier de Data Protection Officer. 

Bon à savoir De manière générale, les entreprises s’intéressent aux profils ayant de l’expertise dans le secteur de la gestion et la protection des données. Le rôle de DPO peut également être confié à un cadre de l’entreprise, en complément de sa fonction principale. 

Vous souhaitez postuler ! Envoyez-nous votre CV

Quel salaire ?

Le métier de Data Protection Officer est relativement nouveau sur le marché de l’emploi numérique. La rémunération moyenne est ainsi en cours de stabilisation et varie d’une structure à l’autre. 

Quelles perspectives d’évolution pour les Data Protection Officer ?

La direction des systèmes d’information en entreprise, la cybersécurité ainsi que tout ce qui touche à l’univers de la Big Data constituent autant de voies envisageables en matière d’évolution. 

Bon à savoir  L’essor du métier de Data Protection Officer est en partie dû à l’entrée en vigueur du Règlement européen sur la protection des données (RGPD) le 25 mai 2018. Ce dernier a pour objectif de renforcer les droits des personnes et responsabiliser les acteurs traitant des données.


Fed Légal vous accompagne…
Fed Légal accompagne les candidats et candidates à la recherche d’un emploi, et les entreprises en quête d’un profil ciblé. Retrouvez toutes les offres d’emploi de chargé de recrutement sur notre site.

Pour aller plus loin :