En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site.
12/09/2018

Recrutement : "Nous ne souhaitons pas déshumaniser notre métier", dans Actuel Direction Juridique

Propos recueillis par Leslie Brassac

Source URL: http://www.actuel-direction-juridique.fr/content/recrutement-nous-ne-souhaitons-pas-deshumaniser-notremetier-deleris


Le Groupe Fed a créé un outil d’intelligence artificielle pour gérer les demandes de recrutement de ses clients et ses relations avec les candidats. Avantages, risques, fonctionnement... Audrey Déléris, manager chez Fed Légal - entité du groupe Fed spécialisée dans les métiers du juridique - nous explique comment ses équipes l'utilisent au quotidien. Le groupe Fed s’est associé à Salesforce pour créer AlFed, un algorithme de matching candidats/entreprises. Depuis le 29 mai, les douze cabinets de recrutement spécialisé du groupe l’utilisent.

Comment a été créé AlFed ?
Il s’agit d’un outil sur-mesure développé pour le groupe Fed, dont le cabinet Fed Légal, spécialisé dans les métiers juridiques et fiscaux, fait partie. Notre direction informatique et notre équipe RH ont collaboré pendant 2 ans sur le projet, avec l’éditeur de logiciels américain Salesforce, afin d’adapter le CRM à nos besoins et de créer un outil inédit en France. Nos équipes de consultants l’utilisent depuis le 29 mai.


Comment fonctionne l’outil concrètement ?
AlFed est une base de données clients/candidats dans laquelle les CV des candidats reçus via les job boards et nos sites internet sont directement intégrés. L'outil nous permet d’affiner nos recherches de candidats, à partir de critères objectifs qui sont définis par nos soins.

Quels sont les avantages ?
Les avantages sont nombreux, particulièrement en termes de fluidité et de temps. Nous sommes beaucoup plus efficaces et précis dans nos recherches de talents. L’outil nous permet de communiquer de manière ciblée auprès de nos clients, mais aussi de nos candidats. L’objectif est de ne pas inonder nos interlocuteurs de communications, mais de les solliciter beaucoup plus qualitativement, lorsque cela a un véritable intérêt pour eux. Par ailleurs, il offre la possibilité de remettre le consultant au coeur de son métier afin qu’il se concentre sur l’essentiel : le conseil.

Ne craignez-vous pas de passer à côté de certains profils, non retenus par les algorithmes ?
Non. L'outil n’enlève en rien notre apport de spécialiste sur nos marchés respectifs. AlFed nous permet d’aller plus vite, d’être le plus complet et réactif face à la demande de nos clients. Que ce soit sur la partie conseil bien évidemment, mais aussi sur la partie sourcing. Nous ne souhaitons pas déshumaniser notre métier.


Selon vous, cet outil pourrait-il faire disparaître des postes de chasseurs de têtes ?
Non, fort heureusement ! Il nous aide à être encore plus efficace mais notre mission reste la même : trouver de bons candidats dont les ambitions sont en adéquation avec celles de nos clients. Nous investissons parallèlement énormément sur la formation de nos consultants, tant opérationnellement que sur la partie managériale. L’idée n’est pas de les remplacer mais de leur offrir le meilleur outil pour se concentrer sur leur vraie valeur ajoutée : une connaissance aiguisée du marché, un sourcing ultra pointu et le conseil. Il y aura toujours de la place pour de bons chasseurs, créatifs et innovants dans leur approche. Pour preuve, deux nouveaux consultants viendront renforcer l’équipe de Fed Légal d’ici octobre.


Propos recueillis par Leslie Brassac

Source URL:
http://www.actuel-direction-juridique.fr/content/recrutement-nous-ne-souhaitons-pas-deshumaniser-notremetier-deleris